Objet du projet

Des enfants de l'oasis de Lagueïla

Nos objectifs sont :

  • l’aide à la scolarisation des enfants nomades d’oasis isolées de la région de l’Adrar en Mauritanie en construisant des écoles,
  • l’aide au développement local : construction de puits, aménagement de haies, de jardins…

Les motifs

Voici comment un habitant de ces oasis décrit la situation :

La Wilaya de l’Adrar en général et la Moughataa de Chinguetti en particulier ont connu ces dernières années une sécheresse sans précédent. Des problèmes se posent au quotidien : l’eau, la santé, la scolarisation des enfants.

Un chamelier dans le désert de l'Adrar

Malgré toutes les difficultés, les habitants de l’oasis restent fidèles à leur lieu de vie. Ils veulent faire face aux difficultés et trouver des solutions respectant leur histoire, leurs traditions et leur mode de vie.

Les associations Waha Medrassa et Une oasis, une école, en accord avec les associations villageoises, ont uni leurs efforts pour créer des écoles assurant une scolarité normale à tous les enfants et leur évitant de longs déplacements à pied, à travers les dunes ou les plateaux rocheux, pour construire des puits permettant des cultures vivrières nécessaire à leur alimentation.

L’organisation du projet

En Mauritanie

Mohamed Ould Barka

L’association Waha Medrassa est garante de la réalisation et de la gestion du projet. Mohamed Ould Barka, président de l’association, conçoit, organise et conduit le projet en Mauritanie.

Le chef du village, représente les habitants de l’oasis.

L’association villageoise assure la demande de l ‘instituteur et l’entretien de l’école.

Le fonctionnement et l’entretien du puits seront gérés par le chef du village. Le jardin communautaire sera à la charge de la coopérative de femmes du village. Les habitants s’engagent à regrouper leurs habitations autour de l’école, centre de vie.

L’état mauritanien nomme les instituteurs

En France

Des enfants du village

L’association Une oasis, une école finance les projets.

Pour cela, elle récolte des fonds, les transfère, suit leur utilisation et rend compte aux donateurs.

La récolte des fonds se fait par :

  • recherche de donateurs et de subventions
  • participations à des manifestations associatives culturelles, sportives et éducatives telles que « Courir pour eux », brocantes et marchés de Noël
  • vente de bijoux réalisés par les coopératives de femmes mauritanienness
  • mise en place d’un partenariat entre des écoles du toulois et les écoles créées en Mauritanie. Ces échanges permettent l’apprentissage de la tolérance et de la solidarité.

Les partenaires

La Ligue de l’Enseignement 54 aide pour les aspects conduite du projet (constitution de dossiers, demandes de manifestation, etc.). Notre association fait partie du collectif LOR-SUD.

Les entités suivantes ont participé au financement du projet :